Chronique de la haine ordinaire

Publié le par Zartampion

En d'autre temps et sous d'autre cieux, la carrière d'Oberkampf aurait sans aucun doute explosé. Mais en ce début des années 80, qui plus est à Paris, les riffs rageurs et emportés du punk-rock n'intéressent plus grand monde...
Punk un jour, punk toujours !


Tout petit déjà je sentais malgré moi
Trop de choses autour de moi qui m'insupportais
Je regardais les enfants des nantis
Parader devant nous pour le coeur des filles
Il nous restait que la haine, le mépris
Les mandales et les injures étaient de mise
Tout c'qu'on voulait c'était juste d'être aimé
En fait on était pas vraiment comme les autres

J'aime pas les hypocrites
J'aime pas les gens pointilleux
J'aime pas l'odeur des frites
Et j'aime pas me sentir vieux

Et puis depuis c'est toujours le même cirque
Entrer dans le moule des gens qu'il nous faut suivre
Que l'on ne vienne pas me parler de quotat
De la tolérance des programmes politiques
Que l'on ne vienne pas me traiter d'abruti
Je revendique le droit d'être abstentionniste
Je n'me sens pas citoyen quand le choix
Se résume à des marionnettes populistes

J'aime pas la politique
J'aime pas ces icônes jaunies
Toujours pas l'odeur des frites
Surtout pas me sentir vieux

Ne pensez pas que j'ai honte d'être français
J'ai simplement un peu honte d'être anonyme
Parmi ces connards, tous ces moutons débiles
Qui pronent la peur de l'autre et votent utile
Se souviennent-ils toutes ces espèces de figues
Que nous étions quand même une terre d'asile
Et que tous les quatorze juillet on défile
Pour se souvenir de la prise de la bastille

Bon alors, la chanson n'est pas spécialement mauvaise, y a même des jours où elle se laisse écouter (surtout parce que tout le monde est insulté), mais j'y peux rien le "Ne pensez pas que j'ai honte d'être français" qui clôt le morceau me fait toujours rire !

Publié dans Myztic

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Zartampion 26/12/2007 01:03

Killer Queen> Ca tombe il va même à l'baraque à frites pour les manger au grand air !Paulo > Ben maintenant quand y passe n'oublie pas ta crête !

Paulo 13/12/2007 15:38

Oberkampf, j'y passe tous les matins en métro!Quoi ça n'a rien à voir? Et alors?   

Killer Queen 13/12/2007 15:13

Encore un salopard qui ne va manger ses frites que chez les autres pour avoir le goût et pas l'odeur... Je m'insurge, c'est trop facile !

Zartampion 09/12/2007 14:52

Je signale qu'il critique juste l'odeur des frites, pas les frites elle même. Par exemple, moi j'aime pas l'odeur des sdf, et pourtant je les respecte beaucoup !

ulfablabla 03/12/2007 10:32

S'il s'arrêtait à "j'aime pas l'odeur des frites"...Mais il dit aussi "Entrer dans le moule des gens"Déjà, on dit la moule, mais bon. Moule, frite, c'est clair qu'on voit de suite qui est visé. C'est comme une mauvaise blague belge, c't'histoire...